Bienvenue dans l'antre de Gaueko, forum de support pour les campagnes en cours.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Lun 30 Juil - 19:50

une vague idéee pour le moment :

une alchimiste rebouteuse qui tiens un magasin d'alchimie
J'ai la trentaine, je vis seule et n'est plus de famille, mes croyances envers l'alchimie fait qu'il m'ont renier.
je suis érudit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Lun 30 Juil - 19:58

voici Ioana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Mar 31 Juil - 22:17

Je suis né a Buzäu en 1070. Je suis l'aînée de la famille. J'ai 3soeurs et 4 frères . Mes parents sont agriculteurs et extrêmement croyants. On devait suivre les préceptes sans rien dire. Au fil du temps, je me suis aperçu que j'avais quelque aptitudes. Je comprenais le monde qui m'entourais et essayais d'en apprendre d'avantage. Je souhaitais apprendre à lire et à écrire mais mes parents avaient besoin de moi pour élever mes frère et sœurs. Ce qui contrariait mes projets même si je les aimais beaucoup. Au vue de leur décision, je compris que je devais le faire par moi même. En me baladant dans la ville, je découvris une petite boutique d'alchimie. Par la vitrine j'ai pu voir qu'il y avait beaucoup d'herbes, de mixture, et ce que je recherchais le plus : des livres. Prenant mon courage à deux mains, je décida d'entrée. J'y découvris une petite boutique tenu par une dame, elle devait avoir la quarantaine.
« 
-Bonjour petite, que viens tu faire ici?
-euh... je suis venu...
-oui? Que veux tu? Tu peux parler je ne vais pas te manger.
(elle parlait calmement, et avait un grand sourire)
-je veux apprendre dis-je d'une petite voie
-que veux tu apprendre? Les soins? Les potions? reconnaître les plantes? C'est tes parents qui t'envoient?
-non , il ne savent pas que je suis ici. Je souhaite tout apprendre, à lire à écrire, les soins. Lorsque j'aidais ma maman à accoucher ou travailler dans la ferme, je me suis aperçu que je pouvais soulager les personnes de certains maux. Ce qui déplais fortement à mes parents. Il ne veulent pas que j'utilise se don, il pense que je suis maudite.
-Je ne pense pas que tu sois maudit, pour moi je pense que c'est un don.»

Au fil de la conversation, je me pris d'amitié pour cette dame, elle se nomme Camélia, elle vivait seule, son mari était mort et n'avait aucun enfant. Elle proposa de m'apprendre, je devais passer à la boutique sans que mes parents ne soient mis au courant. Malheureusement , mes parents ont très vite remarqué que je développais mon dons guérisseuse. Il m’envoyèrent plusieurs fois à l'église voir le prêtre pour me faire bénir et demander ce qu'ils devaient faire de moi. Le prêtre connaissait la dame de la boutique, c'était une païenne et ne venait jamais à l'église. Mes parents étaient consternés par ce qu'ils entendaient. Ils ne comprenaient pas mes motivations. Même si je suivait leur éducation religieuse, je m'en détournais pour ce que j’apprenais. Un soir j'écoutais discrètement leur conversation, ils parlaient de moi et ce qu'ils comptaient faire de moi. Il pensaient m'envoyer dans un couvent. Lorsque j'entendis ceci, je suis entrée en trombe dans la pièce : «je n'irai pas au couvent! Je veux continuer d'apprendre! Je suis heureuse avec Camélia, j'aime apprendre! Je préfère mourir plutôt que d'aller au couvent. » Mon père se leva et me donna une gifle très violente. «tu n'as pas ton mot à dire , tu es ma fille et c'est moi qui commande ! » J'étais en pleure. Le lendemain, mon père m 'emmena chez Camélia, il était très en colère après moi et envers elles. J'avais peur de ce qu'il allait faire.
«
-C'est vous Camélia ?
-Oui ? Que voulez vous ? (je vis qu'elle me regarda sans dire mots)
-Vous avez aimez les enfant au point de les détournez de Dieu?! C'est intolérable ce que vous avez fais à ma fille. Je ne la reconnais plus, je ne souhaite plus qu'elle vive chez nous, vous l'avez détourner de sa famille et de Dieu. Sa mère est inconsolable. Vu que vous souhaitez lui apprendre cette infamie, je vous la laisse, elle est à vous, je ne la connais plus.
-Vous ne pouvez abandonnez votre enfant, elle ne se détourne pas de Dieu, elle essai de maîtriser se que Dieu lui a offert ! (elle restait douce mais ferme dans le ton de sa voie)
-Je ne connais plus cette enfant, garder la ! (tout en me regardant) Ne reviens jamais à la maison ! Ce n'est plus ta maison... »
Il repartis sans dire un mots. Il m'avait renier. Camélia arriva a mes côtés et me pris dans ses bras.

« Ne craint rien ma fille, je te promet de te garder au près de moi. »

Au vue de ce qui venait de ce passer, elle décida de quitter cette ville avec moi et de retourner dans sa ville natal. Elle compris de suite qu'il ne fallait pas rester au vu des représailles qu'ils risquaient d'y avoir à cause de cette histoire. Nous partîmes au plus vite à Ploiesti. Le voyage fut long et sans soucis. Nous avions employé des gardes pour faire le voyage.
L'installation fut très rapide, et j'ai pu continuer mon apprentissage de l'alchimie, et du commerce. Aujourd'hui, ma mère d'adoption est toujours vivante mais très faible, je l'aime plus que tout. Je viens en aide au personne qui me le demande et poursuis mes recherche dans ce domaine.


Dernière édition par Graounette le Mer 1 Aoû - 14:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Mar 31 Juil - 22:45

Nature : érudit
attitude : passionné

Sentier du pouvoir et de la voix intérieure

10 refuser d’endosser la responsabilité de ses actes.
9 Ne pas traiter correctement ses subordonnés
8 Manquer de respect à ses supérieurs
7 Aider quelqu'un quand vous n'en tirez aucun avantage
6 Accepter la défaite.
5 Ne pas tuer lorsque c’est avantageux.
4 Accepter une décision que vous estimez mauvaise
3 utiliser tous les moyens pour avoir le pouvoir.
2 Ne pas punir l’échec.
1 Laisser passer une chance de vous enrichir ou d'accroître votre pouvoir.

Suis la voix de ton cœur. Suis ta Bête si cela s'avère nécessaire, mais ne suis pas tes compagnons vampires, mais guide les.
Mets en valeur tes qualités et cache tes faiblesses. Montre-toi invincible et mets au grand jour les faiblesses des autres.
Soutiens ceux qui suivent ce chemin tant qu'ils ne se mettent pas en travers de toi. Utilise tout le monde pour te mettre en valeur
Ne te laisse pas influencer par la pensée et la morale des mortels. Elles sont source de faiblesse.
La vérité vient de l'intérieur. Base toi sur cette vérité pour renforcer le Sabbat.
L'échec est une disgrâce. Ne le tolère pas et punis sévèrement quand il se présente à toi.
La compétition développe la force intérieure, mais pas de quartier pour l'ennemi, et n'attend pas plus sa pitié
Traite ceux qui te suivent correctement. Choisis tes alliés avec prudence. Ne fais jamais d'alliance à long terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Mer 1 Aoû - 12:56

J'ai modifié mes villes pour qu'elle soit plus près de Bukarest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Ven 3 Aoû - 15:07

Voici mes avantages et mes handicaps :

dons pour les langues (atout 2pts)
concentration (atout 1pts)
hummeur sanguine (atout 2pts)


cauchemards (handicap 1pts)
petite taille (handicap 1pts)
selectivité (refuse de manger sur les animaux) (handicap 1pts)
phobie (vertige) handicap 1pts


Historique:

troupeau 1
ressource 2
refuge 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Jeu 9 Aoû - 12:41

Me retrouvant seul devant se merdier. Je décide d’allé de l’avant. Je dépieute Esate:

«Je vais vous faire confiance et vous libérer, vous allez rester avec moi et aider les autres caïnites à se cacher, car la nuit se termine. Au vue du temple, nous devons trouver une solution au plus vite. dites moi maintenant ce que vous savez sur Mica Vicos."

Après l’avoir libérer, (et après avoir entendu sa confession si elle le le fait) je vais près des autres cercueil, et dépieute les vampires un a un. au moment ou ils se reveille :

«Je suis Ioanar Laptar, je viens de vous réveiller suite à la mésaventure que vous avez subi. La Nuit va bientot se terminer et nous devons trouver une solution pour se cacher. Ici il s’agit d’un temple Bogomile où se recueille des humains la journée. Cela serait dangereux pour nous qu’il nous retrouve tous ici. Avez vous une solution? Sachant qu’il reste envore une pièce qui ferme a clé au fond d’une aile. Je pourrait essqayer de la consolider mais ça ne tiendra pas la journée entière. Puis-je savoir qui ai-je réveillé?»

J’écoute ce qu’il disent et voir s’ils ont une solution pour cette nuit. Intérieurement je suis appeuré mais je me montre la tête haute sans fléchir.

En ce qsui concerne Razvan, je ne parle plus de lui pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 47

MessageSujet: Révélations   Ven 10 Aoû - 10:19

Hésat semble soulagée lorsque tu lui retires le pieu de son coeur et elle semble ravie de se voir détachée car elle y voit un signe de confiance de ta part.
" Votre décision est la meilleure, croyez moi, vous ne le regretterez pas. A deux nous aurons plus de chance de survivre."

Après avoir masser ses poignets et constatée qu'elle est en un seul morceau, tu remarques que son teint est vraiment pâle mais elle n'en conserve pas moins un sourire énigmatique de satisfaction.
" Je vous avais promis des révélations sur Myca Vikos et je tiendrai ma parole envers vous mais uniquement lorsque nous serons tirés toute deux d'affaire ce qui est loin d'être le cas pour le moment car le jour ne va pas tarder à se lever."

Jetant un coup d'oeil à la pièce annexe situé à l'ouest, elle commente la situation des 4 autres caïnites immobilisés:
" Je doute qu'il faille libérer tout de suite les vampires des cercueils. N'oubliez pas qu'ils ont été capturés par les Bogomiles et que quelque part ils pourraient avoir des réactions agressives. De plus ils sont 4 et nous ne sommes que deux et nous sommes affaiblies. Nous statuerons sur leur sort la nuit prochaine si nous survivons à la journée qui s'annonce."

Puis son regard se fixe dans le tien pour suggérer la marche à suivre.
" Nous avons deux avantages: le premier réside dans le fait que nous pourrons fermer les portes d'accès au temple depuis l'intérieur afin d'interdire tout accès au temple en journée et en principe, aucune cérémonie diurne ne se déroule dans le temple, donc il n'y a aucune raison que des mortels ne viennent troubler notre sommeil."
" Le second avantage existe de par le fait qu'il reste très peu de mortels dans le temple: nous allons pouvoir nous en débarrasser rapidement tout en récupérant des forces. Logiquement il reste un initié qui garde les portes d'entrée et la cuisinière qui effectuera l'entretien du temple demain dans la journée."

T'indiquant la sortie, elle te propose:
" Comme vous m'avez fait confiance, je vous propose de vous nourrir sur le garde et dans un second temps, je me nourrirai sur la cuisinière."

[Tu récupères 9 points de sang sur le garde et tu t'arrêtes juste à temps car il était sur le point de mourir; néanmoins, il s'effondre inconscient au sol, livide et trop affaiblit par la ponction de sang que tu as opérée sur lui]

Satisfaite de la situation, Hésat se lèche voluptueusement et sensuellement les lèvres avec sa langue et se précipite vers la cuisine.
" Dépêchons nous! je ne tiens plus et je suis trop impatiente pour attendre plus longtemps"

Elle rejoint précipitamment la cuisinière et se jette sur la pauvre ère qui dort déjà près de la cheminée. Elle se nourrit par 3 fois avec empressement puis volupté et semble très satisfaite de sa sustentation.
"Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas éprouver pareille extase! Pas vous? Quoiqu'il en soit en voilà deux qui ne nous poserons guère de problème pour demain mais par mesure de prudence attachons les tout de même."

Elle enlève de la ficelle d'un sac et commence à ligoter la servante trop épuisée pour protester ou même se réveiller. Cependant, son coeur bat encore.
" Passons maintenant au garde de l'entrée" dit elle en se dirigeant vers le hall d'accueil.
Arrivée à destination, elle ficelle le garde.

" Et maintenant fermons la double porte en bronze et il faut en barrer l'accès. Aidez moi je vous prie."
Ensemble, vous fermez les deux portes et mettez une lourde poutre rectangulaire en bois dans les anses des portes prévues à cet effet pour fermer les portes de l'intérieur.
" Avec cela, je pense que nous serons en sécurité pour la journée. Maintenant, je vous propose de dormir dans ma salle secrète. Les deux clés qui sont en votre possession: l'une ouvre les cadenas des cercueils, l'autre ouvre la porte de mes appartement privés. Nous dormirons à l'intérieur et demain soir nous réfléchirons à notre devenir ainsi qu'à celui des quatre autres caïnites prisonniers."

En chemin, elle discute avec toi de l'opportunité de libérer le quatuor.
"On ne peut prévoir leurs réactions. Si nous les libérons, il faudra prendre des dispositions pour qu'ils ne nous attaquent pas, trouver une histoire crédible à notre présence dans le temple sans parler de mes affinités avec les Bogomiles car les amalgames et autres raccourcis sont si vite à craindre... Et enfin se mettre d'accord sur ce que nous comptons faire d'eux. Mais nous pourrons y réfléchir durant notre sommeil."

(HRP: si tu as des suggestions à faire pendant ou après la scène qui vient de se jouer, n'hésites pas à me le dire, sinon: je poursuivrai la suite de mon récit qui commencera le lendemain soir à votre réveil... Enfin si cela se produit...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 47

MessageSujet: Lendemain qui chante   Dim 12 Aoû - 13:49

Après s'être enfermées dans la crypte d'Hésat, la nouvelle coterie de vampire plonge dans une profonde torpeur diurne liée à la fatigue et au combat des dernières heures de la nuit.

Au réveil, le soir, vous émergez toutes les deux d'un profond sommeil sans rêve. Hésat prend la parole après s'être levée.
" Je vais honorer ma promesse maintenant et révéler ce que je sais sur Myca Vikos. Sachez tout d'abord qu'il y a quelques mois de cela, j'avais décidé de m'installer à Tirgoviste, voyant qu'aucun autre caïnite ne semblait y avoir élu domicile. C'est fort difficilement que je parvins à trouver un refuge dans une vieille crypte souterraine toute petite, non loin de l'église. Aucun autre refuge ne semblait disponible et je comprenait mieux le manque d'enthousiasme des frères et soeurs de notre race à venir s'installer ici."

Puis, elle prend un ton grave et très sérieux afin de poursuivre son récit:
" Mais en une nuit: tout a changé. Et un soir au réveil, je retrouvai ma crypte presque entièrement détruite et la seule sortie habituelle vers l'extérieur était bloquée. On aurait dit un tremblement de terre. Néanmoins, il existait sur l'un des murs dévasté, une mystérieuse faille que je me devais d'explorer. A ma grande stupeur, je découvris alors un vaste complexe de galeries et de grottes parfaitement agencé qui témoignait d'un travail de la pierre absolument remarquable. Je me demandai vraiment comment un lieu aussi magistrale et aussi grand avait pu m'échapper depuis tout ce temps malgré mes recherches. En fouillant les salles, je perçue alors une mystérieuse présence: intangible, non palpable mais pourtant bien réelle et bien là. Cette entité m'inquiétait au plus haut point car elle me paraissait sombre et malfaisante bien que je ne puisse la voir ni l'entendre. Plus j'explorai et plus mon malaise grandissait jusqu'à ce que je finisse par arriver juste devant l'entrée d'une grande salle carrée. A ce moment précis, j'ai cru que quelque chose ou quelqu'un essayait de m'arracher mon âme. Je luttai et résistai pour ne pas sombrer dans la panique ou la frénésie, voir pire encore. C'est alors que j'entendis du bruit et mon malaise commença alors à se dissiper. En un éclair, je décidai de me cacher dans les ténèbres du couloir, espérant que la personne ne vienne pas dans ma direction."

" Eclairée par les torches de la grande salle, je reconnu Myca Vikos, un vampire que j'avais rencontré à la cour de la Comtesse Danika Ruthven, qui fort heureusement ne vint pas dans ma direction et bifurqua pour entrer dans la grande salle. Je me rapprochai de la salle pour jeter un coup d'oeil rapide dans la pièce. Myca faisait face à une grande stèle de pierre arrondie qui se tenait debout au centre de la pièce et mesurait facilement trois mètres de haut. Cette masse de pierre ressemblait à un cercueil géant enserré dans une stèle composée du même matériau pierreux.
J'entendis alors Myca Vikos parler au monument, mais celui ci ne répondait pas. Le monologue dura pourtant longtemps et les mots prononcés par le caïnite étaient incompréhensibles. Il ne parlait ni slave, ni arabe, ni aucune autre langue à ma connaissance. Puis au bout d'un moment, il est reparti. Je me suis à nouveau cachée; mon malaise est revenu de plus plus belle et c'est péniblement que je suis parvenue à trouver une sortie vers l'extérieur donnant sur une porte de l'église qui pourtant auparavant ne donnait pas sur ce complexe. J'avais précédemment fouillé l'église et cette porte donnait avant sur un confessionnal et non sur un escalier menant à ce repaire. Désorientée et perdue, je décidai alors de m'enfuir de ce lieu malsain et de quitter cette ville pour toujours. Mes aventures et pérégrinations m'ont amenées à Pitesti et à nouer des contacts avec des bogomiles. Le reste, vous le connaissez aussi bien que moi maintenant."

" Voilà ma chère! Méfiez vous de Myca Vikos! Ce caïnite est étrange et malsain, il possède des pouvoirs et un savoir inquiétants qui dépassent l'entendement et pour une raison que j'ignore, il me recherche car il doit savoir que je sais des choses sur lui et il doit imaginer le pire: ce qui montre bien que ce malotru n'a pas la conscience tranquille..."

" A présent si vous le voulez bien, parlons de notre avenir et de celui des quatre vampires prisonniers de la salle principale."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Dim 12 Aoû - 21:29

J'écoute attentivement son discours tout en repensant a la nuit et a la visite que l'on a fait du refuge. J'essaie de me remémorer les pièce et ce qu'il y a dedans.
Quand elle évoque le fais que mmika vicos parle, je lui demande :
«était il en train d'incanter ?
Lorsque que vous l'avez vu a la cours, avez vous su le nom de son clan ?
Comment était la statut ? Et que représentait-elle ?
Comment avez vous rencontrer Mica Vikos ? 
Comment avez vous eu connaissance du refuge de Tirgovitse ? »


Pour les caïnites pieuter, nous allons les libérer un a un, je leur expliquerai ce qui c'est passer.

Quand vous aller partir de la région, il faudra que vous fassiez une chose, tuer votre second qui a fuis lors du combat d'hier, ce lieu et nos tradition sont en danger, vous avez crée ceci, il faut que vous le défassiez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 47

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Dim 12 Aoû - 22:07

Tu te souviens d'une grande pièce dans le grand refuge mais tu n'as pas souvenir d'une grande stèle de pierre.

Sinon Hésat t'explique que pour elle, Myca n'était pas en train d'incanter, il semblait plutôt parler.
Elle ne sait rien concernant le nom de son clan.
La stèle était de pierre: c'était un monolithe rond de 3 mètres de haut et de 2 mètres de diamètre, ce bloc de pierre avait la forme d'un cylindre mais sa forme sphérique n'était pas parfaite à l'exception de la surface face à l'entrée qui était parfaitement lisse et ressemblait à la dalle d'un tombeau couvrant une bonne partie de la hauteur de la stèle.
Myca Vikos était à la cour de Danika Ruthven lors de la présentation d'Hésat, mais il n'était pas seul, de nombreux caïnites étaient présents et pour la plupart elle ignorait jusqu'à leurs noms. Myca, elle l'a connu, car il a annoncé son retour dans le comté.
A Tirgoviste, comme indiqué, le refuge pour Hésat n'existait pas ou alors il était tellement bien dissimulé qu'elle ne l'a découvert qu'un soir lorsque son petit refuge personnel fut presque entièrement détruit par l'apparition de cette faille qui l'a conduit à l'immense refuge que vous connaissez.

Pour les 4 caïnites, elle te demande d'attendre son départ imminent du temple pour les libérer. Elle souhaiterait également que tu ne mentionnes pas sa présence ni son rôle dans ce temple Bogomile. Pour elle, la libération lui paraît dangereuse car personne ne sait comment ils vont réagir (ils pourraient attaquer). Elle te propose plutôt de les enchainer individuellement avant d'enlever le pieu afin de les interroger puis éventuellement les libérer.

Sinon, elle promet de tuer son dernier disciple pour préserver la mascarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Lun 13 Aoû - 14:42

je n'ai pas d'autre question a lui poser.
En ce qui concerne les 4 caïnites, je vais les attaché et les dépieuter, les uns après les autres. je vais tenir a dispo le cuisinière et le garde qui sont encore en vie, si besoin.
En fonction de leur rang, j'attribuerai la nouriture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 47

MessageSujet: Départ et réveils   Lun 13 Aoû - 16:07

Hésat rassemble ses affaires personnelles qui se trouve sous le cercueil en pierre de la salle secrète, les dispose dans un sac et te fait ses adieux.
" Au revoir chère infante de la nuit, j'espère vous revoir sous de meilleurs auspices afin que nous ayons plus le temps de nous apprécier. Comprenez ma décision, je dois partir afin que Myca ne me retrouve point et surtout je dois me mettre en chasse du dernier disciple Bogomile. Adieu et bonne chance à vous; soyez prudente."

Elle joint ses mains aux tiennes et les congratule dans un sourire discret; puis elle se dirige vers la sortie du temple.
Ioana, seule, décide de se rendre dans la salle des tombeaux pour enchaîner les 4 caïnites afin de pouvoir les libérer de leurs pieux. Auparavant, tu as pris soin d'aller chercher la cuisinière attachée qui est toujours bien palote et qui cherche à se libérer de ses liens sans succès. Une terreur bien visible et ses protestations étouffées ne l'empêcheront pas d'être trainé jusqu'à la salle des cercueils. Lorsqu'elle voit la salle elle essaye pitoyablement de se débattre pour échapper à son sort et elle rampe frénétiquement vers la sortie pourtant bloquée par la porte.
Une fois enchaînés, Ioana choisit un vampire au hasard et décide de le rendre à la conscience. Il s'agit d'un homme barbu et moustachu d'une trentaine d'années avec les cheveux hirsute et qui charrie une sale odeur. Ses vêtements sont en lambeaux et fortement élimés. Seuls ses bottes semblent dans un état à peu près correct. Lorsqu'il se réveille, il est animé apparemment d'une intense soif car il ne dissimule qu'à grand peine ses crocs. Il semble tourmenté et il a le regard dans le vide à la recherche de quelque chose ou de quelqu'un.

Voyant qu'il parle à peine, tu décides de libérer un second caïnite de sa torpeur: Il s'agit de l'une des deux dames et tu as choisis celle qui semble avoir un statut social très faible. Ses vêtements sont noirs ou marrons: en fait il est difficile de savoir car tu te demandes si la terre, l'usure et les péripéties de ses voyages n'ont pas altérés la couleur d'origine. En tout cas, elle porte une grande robe plutôt marron foncé et tout son corps et son visage sont dissimulés par une cape longue à capuche noire. Ses mains et son visage sont très sales (surement à cause de la terre) mais tu devines la grande blancheur de son teint. Lorsqu'elle se réveille; elle semble plus en forme que son premier compagnon et elle t'adresses même la parole:
" Qui êtes vous, ou sommes nous et qu'est ce que je fais ici?"
Elle attend avec impatience tes réponses et te dit de toute façon qu'elle s'appelle Maria Derome et qu'elle fut piégé dans un bâtiment étrange au cours de son dernier voyage.

La troisième vampire est aussi une femme, mais elle est beaucoup plus jolie et sa robe est très certainement une robe de cours qui en dit long sur son statut social. Elle est blonde et ses yeux sont bleus; un sceptre est également disposé à coté d'elle dans le cercueil. A son réveil, elle constate sa condition et s'énerve rapidement:
"Libérez moi! Sortez moi de là!" Lorsqu'elle entend les voix de ses deux autres compagnons elle est un peu plus rassurée et comprend que tu n'est pas son bourreau:
" Pour l'amour du Christ, je vous en prie! Détachez nous! Vous ne pouvez pas nous laissez dans ces cercueils!"
Si tu l'interroges, elle te dit qu'elle s'appelle Milena Scarci

Le dernier membre du quatuor est un homme froid, austère qui parle peu mais qui est remarquablement bien habillé, il porte une tunique rouge d'une beauté somptueuse digne des grands Princes; une broche en forme d'armoiries retient sa cape brodé d'hermine. Une épée longue est posé à ses coté dans le sarcophage. Il observe la situation et laisse parler ses compagnons. Si tu lui demandes son nom, il te répond avec calme et douceur:
" Je me nomme Antonio Di Perri Madame; auriez vous l'amabilité de nous sortir de se mauvais pas je vous prie?"

Voyant une bonne partie de la scène, la cuisinière qui est parvenue à se rapprocher de la porte essaye sans succès de se tenir debout pour ouvrir la porte, mais elle n'y parvient pas à cause de ses liens et de la terreur que lui inspire les cercueils, leurs ouvertures et les voix qu'elle entend provenant de ces sarcophages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Lun 13 Aoû - 16:42

Lorsque je vois que la cuisinière essaier de partir je la rattrape pour l'allonger près d'un pilier et ressert un peu ses liens.

« Bonsoir,
Je me nomme Ioana Laptar.
Je suis désolé de vous avoir enchaîner, mais ne sachant à qui j'ai a faire, j'ai préféré, vous enchaînez. Je vous ai retrouver dans ces cercueils. Vous avez été capturée et enfermé pour un culte d'une sethite. Vous êtes ici dans un temple Bogomile ou se réunissait quelque fanatique de ce culte sous le règne Hésate.

Je ne suis en aucun cas votre boureau, mais votre libératrice. J'ai a mes côté une servante et un garde qui pourra vous satisfaire lorsque je vous aurez libéré..
Pouvez vous me dire qui vous êtes exactement et que faisiez vous ici ? Comment avez vous été fait prisonnier ?
Nous sommes actuellement au début de la nuit. Je vous pris de m'excuser, je reviens de suite. »


Je m'éloigne dans l'autre partie de la salle me mes dans un coin et me concentre pour appeler mon Sire. (je te laisse faire le jet (intell + occulte dif 5), chaque succes est égale a 10minutes) je lui explique dans les grandes ligne ce qui c'est passé, la fuite de Razvan. Ce que j'ai découvert sur Myca vicos , Et je passe le pus de temps possible a lui parler des 4 caïnites que j'ai libérer je donne leur nom et raconte en gros leur histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 47

MessageSujet: Pélerinage   Lun 13 Aoû - 17:50

A ta série de questions, vient un long silence brisé par l'homme à la tunique rouge:
" Nous sommes des pèlerins qui allons en terre Sainte pour nous rapprocher de Dieu et trouver la foi et la rédemption. Nous avons été enfermés dans une bâtisse à cause d'un mécanisme complexe qui a fait refermer une lourde grille sur notre passage. Puis des humains sont venus et nous ont proposés de la nourriture et de l'eau; voyant que nous n'y touchions pas, ils nous ont laissés 2 options: mourir ici ou accepter de recevoir un pieu dans le coeur. Nous avons choisis la seconde possibilité."

Puis lorsque tu te retires pour communiquer avec ton sire, (7 réussites!) tu lui racontes toute l'histoire. Il te répond:
" Je suis très déçu de Razvan; concernant la Séthite, laissons là se débrouiller avec ses histoires de Bogomiles. Vous avez réussi à en apprendre un peu plus sur Myca Vikos: du moins si Hésat nous a dit la vérité... Pour la coterie, libérez les et faites leur comprendre qu'ils vous sont tous redevables d'une faveur à l'avenir. D'ailleurs, vous devrez rester prudente et il faudra vous mettre en lieu sur car les Tzimisces et peut être même Myca vont essayer de vous causer des ennuis. Essayez de trouver un moyen de quitter le Transylvanie pour un temps et tenez moi au courant de votre futur destination."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graounette
test
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 33
Localisation : rouen

MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   Lun 13 Aoû - 19:46

Je retourne dans la partie avec les caïnites.
Je vais maintenant vous libérer pour que vous puissiez poursuivre votre chemin. Je connais effectivement la batisse ou vous vous êtes fais enfermé. J'espère que tout ira pour le mieux pour vous. Si vous souhaiter nous pouvons retourner a Pitesti, je dois retrouver une ami.

=>s'il ne m'accompagne pas :
J'espère que vous ferez bonne route a travers le pays. N'oubliez pas qui vous a sauvez.

=>s'il m'accompagne:
Nous allons passer par la batisse, je connais le fonctionnement, du piège et nous pourrons faire une halte avant pitesti. Lors du trajet, je parle avec eux afin de les connaître un peu plus.
Arrivé a l'entrée de Pitesti : "J'espère que ma compagnie fut agréable, j'espère vous revoir dans de meilleurs conditions, je vais me rendre du côté de Vienne, si besoin. N'oubliez pas qui vous a sauvé. Je vous souhaite une bonne nuit."

Je retourne a l'auberge, pour y retourner voir Helena et Lyvia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 47

MessageSujet: Cadeau   Mar 14 Aoû - 10:34

Le quatuor te remercie chaleureusement de les avoir libéré. L'homme barbu et moustachu accepte de se nourrir sur la pauvre cuisinière terrorisée, mais son compagnon Antonio (l'homme à la tunique rouge) le surveille et l'arrête assez rapidement car la servante semble sur le point de trépasser. Néanmoins, une certaine satisfaction anime les traits du visage du caïnite après s'être nourri.
Dame Milena Scarci prend la parole:
" Nous serions ravis et honorés de vous accompagner jusqu'à Pitesti. Cela est le moins que nous puissions faire pour vous. Mais qu'allons nous faire de cette pauvre créature." désignant la femme attachée.

L'homme à la tunique rouge répond: " Ne vous inquiétez pas je vais m'occuper d'elle." Et il l'emporte dans une autre pièce.
Il en fait d'ailleurs de même pour le garde attaché.

Peu de temps après, vous ouvrez les portes du temple pour vous dirigez vers Pitesti via la bâtisse des bois. Arrivés à la maison abandonnée, vous prenez vos précautions pour ne pas tomber dans les pièges qui semblent encore actifs, puis vous repartez le lendemain pour vous rendre à Pitesti. Héléna, Livia et le charriot ont disparus: ce qui va te poser de sacré problème pour voyager.
Le quatuor de vampire t'indique par l'intermédiaire de Dame Scarci (la femme à la ravissante robe verte):
" Nous nous rendons à Constantinople pour ensuite pouvoir nous rendre en terre sainte. Si Vienne est votre destination, nous vous ferons nos adieux demain soir, car pour l'instant, il convient de trouver un refuge pour la journée."

Antonio Di Perri fait un signe de tête à sa compagne noble et il semble se mettre en recherche en parcourant le village de long en large. Assez rapidement, il trouve une petite ferme isolée occupée par une veuve et ses domestiques qu'il semble avoir "convaincu" d'avoir accordé, à de pauvres voyageurs pèlerins égarés, l'hospitalité.
"Le gîte et le couvert seront assurés pour cette nuit mes amis. Venez vous restaurez et dormir."

Le jour se passe et la nuit suivante chacun te fait ses adieux et tous demande ton nom afin que celui ci soit honoré pour le geste gracieux que tu as eu afin de les libérer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Archive]Ioana Laptar (Perso One-Shot)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre :: Personnages-
Sauter vers: