Bienvenue dans l'antre de Gaueko, forum de support pour les campagnes en cours.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Iago] Discussion avec Basilio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: [Iago] Discussion avec Basilio   Lun 26 Mar - 1:51

Voici ce que je dis à Basillio après la révélation de Krassroum :

Bonsoir,
Je rentre tout juste de la mission pour Ecatharina, nous avons donc rencontré les malkaviens de Krassroum pour les livres concernant l'affaire. Néanmoins pour être sûr de rien avoir oublié, nous y retourneront dès demain soir.
Il fallait s'y attendre mais Maris et Risma ne se sont pas contenté de nous laisser accéder aux ouvrages, ils nous ont mis à l'épreuve, épreuve que nous avons relevée avec bravoure. Et nous avons été récompenser avec une potion alchimique permettant d'accéder au soleil pendant une journée, je ne pouvais pas décemment laisser passer une telle occasion de gagner les faveurs de Dame Amélia, et je lui ai offert une dose de ce précieux breuvage. Le cadeau a eu l'effet escompté, et je pense que son amitié est acquise. Bref comme a mon habitude, et a votre image j'essaye toujours de garder un tour d'avance sur les choses.
Je venais essentiellement vous voir pour avoir votre avis sur certain point que nous n'avons pas encore eu l'occasion d'évoquer : la spiritualité.
Vous êtes pour moi un ami et un mentor, et qui mieux que vous, pourrait m'aider pendant cette période de trouble.

(Je marque un blanc le temps de guetter sa réaction avant de reprendre)

Jusqu'à hier soir, je ne m'étais jamais posé de questions quant à certains de mes actes, pour moi tout était clair, Dieu m'a mis à l'épreuve après une vie pieuse, il voulait voir si malgré ma damnation, je continuerais de le servir. Et je pense ne pas avoir failli. Oh rassurez-vous mon ami, je ne me détourne pas de lui, bien au contraire !

Lors de la mission pour Ecatharina, j'ai dû prendre en charge la gestion de Calysta, la servante de dame Devarona, la pauvre enfant était terrorisée par le piège tendu par la châtelaine locale, et par la créature serpentine vivante dans le puit, dans lequel nous étions enfermé.
À la tombée du jour, Devarona, Calysta et moi-même, nous sommes installé dans un recoin de notre geôle à attendre le retour de la nuit, et malgré la faim naissante, l'idée de croquer le cou de la servant ne m'a pas effleuré l'esprit, et, pourtant elle était si proche de moi que j'aurais pu le faire sans avoir à forcer. Ce n'était que les prémices des révélations, mais je l'ignorais encore.

Le soir, nous étions libéré par deux servantes du château, qui nous expliquèrent la raison de ce traquenard : la châtelaine était sous la domination d'une sorcière.
Je vous passe les détails de l'accès à la châtelaine, qui ne sont que combat rondement mené par ma coterie et Devarona. Excusez-moi d'ailleurs de la longueur de mon récit mais je préfère vous donner toutes les cartes en main pour avoir votre avis le plus pertinent.
Passé le garde et la sorcière, nous avons trouvé la châtelaine, celle-ci déjà attaché et légèrement torturé nous confie rapidement les tenants et aboutissant de l'histoire : Lasse de ne pas donner d'enfant à son époux, elle eu recours au service d'une sorcière.
Elle accoucha ainsi de la créature du puit, un enfant difforme et preuve vivante de son erreur, son époux largement affecté par cette trahison a été emporté par la mort.
Elle nous a également confiés avoir tenté plusieurs fois de mettre fin à sa vie, avant de se résoudre à tolérer la sorcière, et à droguer les voyageurs de passage afin qu'il soit dévoré par son engeance.
Après ça elle a reconnu avoir pêché, et m'a demandé de la faire expier ses fautes. Je ne pouvais refuser cette proposition, et pourtant …

(nouveau blanc)

Mes compagnons ont rapidement compris qu'ils ne voulaient pas voir ça, et ont quitté la pièce pour rechercher les ouvrages, Dame Devarona est quant à elle restée, j'ai essayé de lui faire comprendre que le spectacle n'était pas pour une d'une dame, mais elle a insisté.
Je n'ai pas pus me résoudre à le faire...

(nouveau blanc et je guette sa réaction)

Après une longue hésitation, j'ai déposé les outils et me suis excusé auprès de Dame Devarona, malgré mes doutes, je sens qu'au fond de moi j'ai pris la bonne décision.
Je suis resté silencieux le temps de sortir du château, quand la châtelaine et son garde ont pris un court instant les visages de Risma et Maris, j'ai compris que nous avions été une fois de plus manipulés par eux.

Ils nous ont retrouvés sur la place de Krassroum pour nous féliciter de notre efficacité, ils ont été tout particulièrement élogieux à mes propos, saluant ma décision. Loin de moi l'idée d'accorder de l'importance aux dires de Malkavien, mais ça m'a conforté dans l'idée que ma décision était la bonne, de plus si Risma ou Maris ; je ne sais jamais lequel est lequel ; était la châtelaine, j'aurais repentis un damné, ce qui est un pêché bien plus grave. Dame Devarona a été en quelques sortes salvatrice pour ma foi.

Sur le chemin du retour, profitant du confinement du chariot, j'ai pu m'entretenir avec Dame Devarona, je lui ai fait part de mes troubles quant à mon chemin suite à notre aventure, elle m'a confiée être en proie aux doutes également, et nous avons évoqué l'idée de prendre chemin commun pour trouver comment servir au mieux Dieu.
Je pense que Dieu voulait de nouveau me mettre à l'épreuve, ou bien me montrer que j'étais dans l'erreur, trop de choses convergent dans cette aventure pour que ça soit fruit du hasard.
Qu'en pensez-vous mon ami ?

Avant que vous me répondiez, je préfère clarifier une situation, mes doutes concernent uniquement mon chemin de caïnites, je ne renie ni ma foi, ni mon clan, et surtout pas notre race, j'essaye juste de mieux suivre les plans que Dieu à pour moi...


Dernière édition par Gaueko le Mer 25 Avr - 2:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Voies et détours   Mar 27 Mar - 19:01

Basilio écoute attentivement le discours de Iago. Il est assis dans un large fauteuil en forme de trône et il balance nonchalamment sa jambe de droite à gauche dessinant des cercles concentriques.
Lorsque la spiritualité est évoquée, le Sire te regarde intensément droit dans les yeux tout en cessant ses mouvements avec sa jambe. Cependant, il ne dit pas un mot.

Le récit de l'expiation de Dame Vilma Derech intéresse au plus haut point Basilio, mais la conclusion de cet épisode semble le décevoir quelque peu; il paraît même inquiet à la fin de son évocation.
"Comment tout ceci a t il put se produire?" demande alors ton mentor.

La cause reconnue de la présence de Devaronna qui empêcha le châtiment de la châtelaine fait froncer les sourcils du Lasombra, en proie à d'ardentes réflexions sur ton attitude.
Puis il prend la parole avec un air grave - jamais tu ne l'a vu aussi solennel à ton encontre - Utilise t il des disciplines vampiriques pour t'impressionner? Tu n'en sais rien mais en tout cas tu te poses la question.
" Vous n'avez jamais aimez une mortelle n'est ce pas Iago?"
"Inutile de me répondre, je le sais et cela constitue votre plus grande faiblesse. Pour ma part, je me suis mis à aimer une mortelle peu de temps après mon étreinte, pensant ainsi pouvoir garder mon humanité...
C'était une très bonne idée, même si cette dernière n'en demeure pas moins chimérique. J'ai vu Ionesca m'aimer en retour d'un amour fou. Elle ne m'a jamais vu vieillir... Moi si... Elle a perdu toute dignité dans la vieillesse, condamnée qu'elle était à mourir. Je lui ai rendu un dernier hommage à son enterrement, mais j'ai compris une chose: toute vie est appelée à disparaître et rien ni personne ne peut l'empêcher"

Il marque un temps d'arrêt comme pour souligner la force de ses propos puis reprend:
" Mais même nous Iago, nous sommes mortels. Nous jouissons de la jeunesse éternelle mais la mort ultime existe, je l'ai trop souvent vu et croisée pour ne pas y croire. Votre tendre et chère Devaronna vivra des siècles, mais un jour elle mourra et son corps tombera en poussière. La douleur qui vous étreindra sera alors insupportable et jamais vous ne vous en remettrez. Vous sombrerez dans la folie ou dans l'imprudence totale."
" Je sais ce que vous allez me répondre: Qu'importe la mort du moment que je puisse vivre dans le bonheur et la félicité quelques siècles avec elle. Oui probablement, mais dites vous bien que tout ceci n'est qu'une illusion, l'empire des sens est encore puissant en vous car vous avez été étreint depuis peu. Mais dans quelques décennies, vous ne réagirez plus de la même façon et cette Lamie en fera de même avec vous."
" Notre bête est si puissante qu'elle accapare tout notre esprit et nous pousse bien souvent à la folie... Si en plus, il faut désormais que vous gériez un deuxième front: je veux parler de l'amour, alors j'ai peur que vous ne soyez perdu pour la cause caïnite, pour notre clan, pour nous même (c'est à dire vous et moi)."

Ses mains se posent sur son front tout en baissant la tête, Basilio semble effondré.
" Jamais je n'aurai cru cela possible avec vous... Si jeune... Je vous avais pourtant sélectionné avec soin et affection. Vous êtes plus qu'un infant, plus qu'un ami pour moi. Vous êtes comme un frère".

Soudainement, il se lève et regarde à travers la fenêtre du salon qui ne reflète aucune image de sa personne. Il semble alors s'adresser à quelqu'un d'autre dans la pièce: quelqu'un qui ne serait pas là, quelqu'un qui n'existerait pas.
" Ce n'est pas de vous dont j'ai si peur. Ce n'est pas vous que je blâme, ce n'est pas vous que je cherche à convaincre. Non, c'est moi."

Levant les bras au ciel en guise d'incantation, il s'adresse à Dieu lui même, au début en parlant puis en hurlant
" L'ombre nous emportera tous seigneur, mais je vous en conjure, DONNER MOI LA FORCE DE PARDONNER A IAGO TOUT LE MAL QU'IL EST EN TRAIN DE ME FAIRE, CAR IL N'EST PAS CONSCIENT DE CE QU'IL FAIT"

L'incantation reste alors sans réponse et un lourd silence s'installe.
Basilio se rassoit dans son fauteuil, la main gauche sur sa tempe. Il entre dans une profonde méditation et finit par dire:
" Plus rien ne sera plus jamais comme avant désormais, mais je reste votre mentor, votre ami et je respecte vos choix tout en vous rappelant vos devoirs envers le clan et envers moi même.
Prions Dieu que cette Devaronna ne vous force pas à choisir entre votre loyauté face aux Lasombras et votre loyauté envers elle. Car alors que ferez vous?"

Sombre et pensif il conclue par cette phrase prononcée à vois basse:
" Inutile de me le révéler... Je connais déjà la réponse..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Mer 28 Mar - 0:31

Mes devoirs resteront intacts, ma nature profonde ne change pas, choisir entre Dame Devarona et le clan serait comme choisir entre elle et Dieu, je ne souhaite pas envisager ce choix, mais si je le devais, ma dévotion resterais envers Dieu, car il m'a toujours guidé et je ne pourrais jamais vivre sans sa lumière.
Je comprends votre désarroi, mais je saurais vous prouver ma dévotion, merci de me donner la chance de le faire.

Concernant mon passé d'humain, certes j'ai vécu sans aimer une femme, mais je ne connais que trop bien le fait de perdre ses proches. Je n'ai connu ni père, ni mère, je n'ai même jamais eu de femme pour s'occuper de moi pendant mon enfance, la seule personne qui a été là pour moi était le père José, et il est mort à cause de la folie de personne pensant servir Dieu ! Ces hommes sont dans l'erreur et ils seront tôt ou tard châtiés comme il se doit.
Malgré ça je me suis pas détourné du chemin divin, j'ai pris la route et j'ai suivi la seule personne qu'il me restait : notre seigneur, sans jamais faillir.
Quand la Baali m'a laissé pour mort, je n'ai toujours pas perdu la foi, je savais qu'il ne m'abandonnerait pas, et ma confiance a été récompensé, je vous ai rencontré.

Je comprends votre point de vue, et déplore le fait de ne jamais avoir pu rencontrer Ionesca, j'imagine aisément la souffrance qu'impose le fait de voir l'être cher dépérir avant de s'éteindre.
Et même si certaines questions à son sujet me taraudent, je ne vous ferais pas l'affront de vous les poser ce soir, nous aurons bien le temps de ré-évoquer le sujet quand les choses se seront calmé et que je vous aurais apporté la preuve de ma loyauté caïnites.

Néanmoins concernant Dame Devarona, votre méfiance est assez rassurante, grâce à vous je sais que j'ai un garde-fou, si vous craigniez une discipline, vérifions ensemble. Je n'ai jamais bu son sang, ni partagé de quelconque coupe avec elle, donc, aucun risque à ce niveau.
La bête est certes puissante, mais le chemin de Dieu est là pour nous aider à la contenir, et s'il veut me diriger vers une nouvelle voie qui suis-je pour refuser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Sombre présage   Ven 6 Avr - 16:32

Merci mon ami, je n'en attendais pas moins de vous. Je connais vos qualités et vos valeurs et je suis certain que vous pourrez les mettre au service de Dieu et du clan Lasombra.
Méfiez vous du temps néanmoins.
Le temps. Oui le temps. Car à moins de le maitriser, c'est lui qui vous maitrisera.
J'ai vu de nombreux caïnites et même des mortels sombrer dans la folie simplement parce qu'ils souffraient de ne pouvoir arrêter sa course inéluctable. Je vous dit cela car il emporte tout sur son passage: les êtres, les coeurs et même les sentiments.

J'ai également un sombre présage qui me taraude en mon fort intérieur. Je ne suis pas superstitieux, mais les choses changent trop vite en trop peu de temps à mon goût et cette affaire de créature(s) invoquée(s) ne me plaît guère, sans parlé des croisés, des chevaliers de Saint Jean qui errent maintenant en notre belle cité. Ajouté à cela BARMAKIN, l'assassinat de l'envoyé du Saint empire romain germanique, Devaronna: même si cela semble de bonne augure, et pour finir cette créature serpentine... Non, quelque chose ne va pas dans cette histoire et je ferai tout pour découvrir ce qui se trame derrière tout cela.

Et je suis certain que vous m'y aiderez mon ami, j'en suis persuadé.

A mon tour à présent de vous faire une promesse. Quoi que cela m'en coute, je vous promets de faire la lumière sur l'affaire de votre père spirituel mortel lâchement assassiné. En temps et en heure, vous me donnerez tous les détails à votre disposition sur cette affaire et j'enquêterai personnellement sur ce drame. Et qui sait, peut être aurons nous des surprises... Des recoupements pourraient nous aider à élucider ce qui se passe ici actuellement à Prague...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Mer 11 Avr - 13:14

Le temps est choses de dieu et il impossible de modifier sa course, il faut vivre sans perdre cette idée, mais j'imagine que c'est plus facile à dire qu'a faire.

Mon ami, je trouve que vous noircissez un peu le tableau, ne perdez pas de vue que Dieu laisse toujours une bougie allumée dans les ténèbres les plus sombres, ne nous laissons pas abattre par les évènements, a quand remonte la dernière fois que vous avez pris du temps pour vous? Je vous trouve fatigué, et en cette période un esprit reposé est la plus grande des armes.
Après je partage certaine de vos craintes, notamment au niveau de Barmakin et de cette créature invoqué.

Les croisés et l'ordre de Saint Jean annoncent un changement dans le monde religieux, au même titre que l'arrivée à nos portes du Saint Empire Romain Germanique, mais est-ce une mauvaise chose ?
De plus vous l'avez dit, il faut se méfier du temps, donc ne nous laissons pas dépasser et plaçons nos pions dans ce camp aussi, ainsi quoi qu'il arrive nous aurons toujours un coup d'avance.

La créature serpentine n'était, à mes yeux, qu'une punition divine pour une pauvre ère qui a voulus s'élever contre les plans de Dieu. La sorcière qui l'a trompé est maintenant retourné en enfer, et la châtelaine a non seulement perdu époux, enfant et réputation. Quand nous retournerons là-bas, je lui évoquerais l'idée de rentrer au couvent, ainsi elle pourra, si Dieu l'accepte, sauver ce qu'il reste de son âme.

Dans mon pays, nous considérons que les affaires d'assassinat se règlent en famille, c'est donc avec grand plaisir que j'accepterais votre aide pour trouver les responsables de la mort de mon père, mais la priorité actuelles est Pragues, et je ne dois pas me laisser aller à des penchants de vengeance précipités. Quoi qu'il en soit je vous remercie de votre promesse, et je n'hésiterais pas à vous en parler quand le temps sera venu. D'ailleurs je vous invite à en faire de même, si je peut faire quoique ce soit pour vous, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Lun 23 Avr - 22:30

Basillio, mon ami !
Je suis heureux de voir que tout a parfaitement fonctionné, et je dois dire que vous avez été génial.
Comment vont vos goules ? Dame Amélia, pardon la princesse Amélia, les a bien protégés ?

La princesse m'a accordé l'honneur d'engendrer une goule, le choix de la personne n'est pas un choix à faire à la légère donc je préférerais avoir votre avis sur la question.
J'ai dans l'idée de prendre quelqu'un dont la vie serait écourté par un mal incurable, un jeune homme ou une jeune femme croyant, ainsi je lui offrirais une nouvelle vie où il pourrait de nouveau servir Dieu. Et dans quelques années s'il a servi Dieu ave Ferveur, nous pourrons envisager de faire de lui un des nôtres.
Qu'en pensez-vous ?

Auriez-vous quelqu'un à me conseiller ? Dans le cas contraire, je pensais allez au Lazare voir les mourant, viendriez-vous avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Mer 25 Avr - 0:37

"Mon cher Iago, en effet, notre plan a fonctionné à merveille et ce pauvre Rudolf doit encore se demander ce qui lui est arrivé. Mais ce qui me fait le plus plaisir dans cette affaire, c'est que tous les caïnites ou presque semblent avoir épousé la cause de Dame Amélia Richert. AH, quelle gloire, quelle renommée extraordinaire! Déloger les ventrues pour une toréadore: la seule d'europe de l'est vous vous rendez compte?"

Riant avec bonne humeur:
"Oh oui bien sur, je suis sur que vous percevez ce moment sublime et inoubliable pour la cause Lasombra.
En ce qui concerne mes serviteurs goules, elles sont grandement affaiblies et ont besoins de grande quantité de sang, mais elles vont déjà mieux. L'honneur que Dame Amélia vous a fait de créer une goule n'est pas rien vous savez, aussi n'oubliez pas de demander l'autorisation de votre Sire... Rassurez vous je plaisante, mais sachez que d'autre à ma place en aurait prit ombrage..."

Réfléchissant à voix haute:
"L'idée d'un être atteint d'un mal profond est une bonne idée, mais oubliez le lazaret mon ami, car les vrais hommes de valeur ne sont pas là bas je le crains. Pour le choix du sexe, il y a des avantages et inconvénients dans chaque camp: discrétion et séduction pour les unes; force et renommée pour les autres. Après tout dépend ce que vous souhaitez en faire, mais si vous désirez amener votre goule en terre sainte, le choix d'un homme s'impose, car une femme n'a point sa place pour une croisade de cette envergure. A moins d'une nonne... Oui, une nonne et un homme d'église accompagnés par deux hommes d'armes que sont vos amis Vladimir et Bertrand. D'ailleurs, Elisabeth la nonne pourrait surement vous fournir une nonne charismatique qui vous servirait une fois transformée en goule. Elle ne vous refusera pas ce petit service au vu de vos relations avec Devarona son infante; et puis vous êtes bien vu par la nouvelle Princesse de Prague, donc elle vous confiera une de ses nonnes sans difficulté pour ne point ombrager Amélia. De plus, je me suis laissé dire qu'en ce moment, Dame Elisabeth est en conflit avec une novice rebelle et quelque peu revêche qui n'aime pas l'idée d'être enfermée dans un couvent pour le restant de ses jours. Le goût du voyage prononcé que la nonne Desma doit avoir, pourrait être satisfait par vos ambitions et vos projets; et une fois transformée en goule...

De surcroît, cela renforcerait l'amitié entre Lasombra et Lamies: l'idéal serait en plus de faire un cadeau de compensation pour honorer notre part du marché. Je vais réfléchir à un petit cadeau pour Elisabeth... Hum, je crois que j'ai trouvé: le financement des travaux pour l'ouverture d'une nouvelle crypte pouvant accueillir des tombes de défunts fraichement morts... Quoi de plus séduisant pour une lamie, je vous le demande? Qu'en pensez vous mon ami?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Mer 25 Avr - 2:19

* Avec un léger sourire* Oh pardonnez-moi mon ami, l'excitation des derniers changements m'en fais oublier toutes politesses, maintenant que j'ai eu l'autorisation de Dame Amélia Richert, m'autorisez-vous à engendrer une goule ?

(plus serieusement je pensais déjà l'avoir fait à l'époque de Rudolf Brandoll Oo)

Le dilemme est grand concernant le choix du candidat, Desma pourrait être une excellente recrue, mais si elle est réticente à servir Dieu en restant au monastère, qu'en est-il de sa foi ?
Je ne voudrais pas faire affront aux clans, et encore moins à vous, en immisçant dans nos rangs quelqu'un qui ne croit pas suffisamment en Dieu pour lui consacrer sa vie.
Néanmoins je me renseignerais sur elle, pour ne pas écarter trop tôt un choix pertinent.
De plus le côté diplomatique de la chose n'est pas pour me déplaire.
Merci de vos précieux conseils, je reviendrais vers vous après en avoir appris plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Mar 1 Mai - 12:37

Bonsoir mon ami,
Comme convenu je reviens vers vous avec plus ample information quant à mon choix de goules, j'ai rencontré les deux candidats que j'avais retenu, un Chevalier Français actuellement blessé, et la jeune nonne que vous m'aviez conseillé.

Le premier est sans aucun doute fort et vaillant, il aurait fait une bonne goule, mais je ne connais rien de lui, et il est dans l'incapacité de m'apprendre quoi que ce soit, rien ne dit qu'il n'est pas païen.

La seconde est très intéressante, elle est férue d'art, de musique et de littérature, d'ailleurs Elizabeth la Nonne ne m'a pas caché son intention de l'offrir en cadeau à la Princesse si les choses ne s'amélioraient pas. Elle sera une goule digne du clan, et si dieu le veut, dans quelques années, une infante de valeur.

À combien reviendrait le financement des cryptes pour nos amies Lamies ? J'aimerais lancer cet accord au plus vite, afin de toujours garder un coup d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Argent   Mar 1 Mai - 13:20

"L'argent est un excellent serviteur mais un très mauvais maître mon ami." dit il avec une pointe d'humour.

"Comptez au total 250 Gros de Prague pour financer l'intégralité des travaux pour les cryptes à coté du couvent Sainte Catherine, avec un passage souterrain secret entre le couvent et les cryptes bien entendu. J'en donnerai une partie et les Lamies aussi car elles ont insisté pour le faire et je ne souhaite pas qu'elles en prennent ombrage. Si vous souhaitez participer même modestement, je le leur ferai savoir.
Sachez cependant qu'elles ne nous devront aucune faveur pour cela, si ce n'est le don de disposer de Dame Desma à notre convenance. Cadeau que je vous rétrocèderai sans contre-partie bien entendu car vous êtes mon ami."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Mar 1 Mai - 13:25

"Il va de soit que je participerais, j'ai quelques gros de coté, et il me reste des richesses que mon père m'avais léguer avant mon voyage.
Merci de votre aide Basillio"

[Hors RP] Je dois avoir 80 gros sur moi de mémoire, et ressource à 2, je dois pouvoir participer convenablement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Réponse des Tréméres   Mer 9 Mai - 18:54

Cher Iago,

Votre sollicitude et vos regrets, concernant la mort tragique de mon sire Ardan, me vont droit au coeur. J'espère un jour pouvoir vous remercier de vive voix.
Ardan était un être merveilleux qui n'épargnait pas sa peine pour servir les causes nobles et justes et il me manquera à jamais en ces temps troublés. Aucun mot ne pourrait exprimer la peine immense que j'ai eu lorsque votre amie m'a fait part de cette tragédie. C'est une perte immense qui ne sera jamais remplacée et votre humilité ainsi que l'honneur dont vous faîtes preuve à l'égard de mon ancien maître sont touchants.

Croyez bien que malgré la conjoncture politique complexe à Prague, les plus hautes instances de notre clan se préoccupent de la situation et l'envoi d'un émissaire n'est pas à exclure. Je sollicite d'ailleurs la garantie de sa protection contre qui vous savez et j'espère pouvoir compter sur vous et le soutien de vos pairs pour que Dame Amélia Richert l'actuelle Princesse de Prague, assure notre sécurité en ses murs.

Sachez que pour notre part, l'autorité des démons nous est insupportable, et nous mettrons tout en oeuvre pour les combattre et les éradiquer de cette cité. Le sacrifice exemplaire de mon mentor ne restera pas impuni: sachez que j'y veillerai personnellement.

Espérant que la nuit vous soit agréable, je prend congé de vous à cet instant.

Claas Drescher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Jeu 10 Mai - 11:58

Je vais porter cette lettre à Basillio pour lui montrer et avoir son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Tactiques   Jeu 10 Mai - 19:34

Regardant par la fenêtre de sa riche demeure de Prague, Basilio réfléchit en tenant la lettre. Il semble la mémoriser une dernière fois puis avec un courage certain, il se dirige vers une petite bougie et commence à approcher la lettre des Tremeres près de la flamme.
"Ceci doit partir en fumée et personne d'autre ne doit lire ces lignes mon cher Iago. Les Tremeres cherchent des alliances, mais ce clan est honnis de tous et il serait malsain que d'autres caïnites sachent que nous traitons avec eux. Néanmoins, leur volonté d'en découdre avec les Tzimisces est plaisante. Ils voudront venger la mort de Ardan du chemin dorée et leurs forces peuvent nous permettre de faire basculer le rapport de force à notre avantage."

S'appuyant sur la table précautionneusement, la lettre des Tremeres commence à s'enflammer et il en profite pour s'exprimer à voix basse:
"C'est une chance que vous soyez du voyage avec Amélia Richert pour rencontrer le seigneur Jurgen, mon ami! C'est pourquoi je vous demanderai de ne pas critiquer et ce, à aucun moment, les Tremeres. Essayez même de suggérer sans en avoir l'air qu'un rapprochement entre Ventrues et Tremeres est tout à fait envisageable et non dénué de bon sens. Inutile de se disperser! Nos ennemis pour l'instant sont les démons Tzimisces qu'il convient de remettre à leurs places: six pieds sous terre et en torpeur!"

Rapprochant encore la missive de la flamme, celle ci se consume presque entièrement et Basilio la lâche au dernier moment juste avant que le feu ne vienne consumer sa main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Jeu 10 Mai - 19:47

Ô, rassurez-vous mon ami, je ne comptais pas traiter avec eux plus que de mesure, je ne perds pas de vue ce qu'ils ont fait aux caïnites, mais je tenais à faire tout de même un pas dans leur sens afin de tâter la situation. Ils recherchent clairement du soutien, mais ne l'auront pas de mon côté, du moins pas avant que la plupart des primogènes, ou vous, abondent dans ce sens.

En effet, insinuer une alliance Ventrue-Tremere peut être utile mais serait ce pas risqué pour la suite des événements à Prague ? J'entends par là la période post-Tzimices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Achtung!   Ven 11 Mai - 18:11

Te regardant du coin de l'oeil:
"Avec le réveil de la Mathusalem Shaagra, je crains que nous n'ayons guère le choix des alliances. Il nous les faudra toutes si nous souhaitons contrer les Tzimisces. Les goules du château Vysherad seront bien plus fortes maintenant que Shaagra est éveillée. De plus, je pense que Prague n'intéresse pas les Tremeres, car trop éloigné de leurs fondations à l'est de l'Europe. Ils veulent juste mettre en difficulté leurs ennemis héréditaires et les affaiblir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Mar 15 Mai - 17:45

En effet, tout aide est bonne à prendre vu la situation, je vais également profiter du voyage vers Magdebourg pour renforcer l'amitié avec Amélia Richert, ça sera toujours ça de pris, et le prestige d'accompagner une princesse est toujours bon pour la réputation.

Dites-moi mon ami, l'autre jour, vous avez évoqué le fait que vous êtes un prêtre orthodoxe, accepteriez-vous de m'en dire plus ? Je suis curieux d'apprendre ce qui différencie cet ordre de celui que je connais.

Je souhaitais également m'entretenir avec vous au sujet de Desma et d'éducation en général, vu que je ne serais pas sur Pragues les prochains jours, auriez-vous des conseils à me donner afin que Desma deviennent une bonne recrue ? Actuellement elle a hâte d'être intronisé dans notre monde, je lui ai expliqué sommairement les principes qui régissent nos vies, et surtout les traditions caïnites, ainsi je sais qu'elle ne les oubliera pas.

Vous le saviez sans doutes déjà, mais notre côterie compte également une autre goule à présent, celles de Vladimir, elle était informée son status de caïnite, et pour préserver la mascarade, il a dû la transformer en goule, avec l'accord de son sir et de la princesse bien évidemment.
La jeune femme aurait été une recrue de choix tant sa manipulation était bien trouvée, mais son manque flagrant de considération à l'égard de Dieu joue contre elle.
Vladimir compte la traiter comme une servante le temps qu'elle comprenne ses erreurs et apprenne le respect. Ca sera une bonne occasion pour moi de former Desma, elle verra ainsi la différence de traitement entre une goule asservie et elle. De plus dans la mesure où Vladimir craint une certaine forme de rébellion de la part de Malvina, j'ai demandé à Desma de la surveillée et de me rapporter tout fait étrange, ça l'habituera au quotidien d'un Lasombra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Orthodoxie caïnite   Jeu 17 Mai - 10:24

Basilio croise les bras sur sa poitrine lorsque tu évoques l'aspect religieux lié à ses convictions.

" Je suis un prêtre orthodoxe en effet mon ami. La différence est que je ne reconnais pas l'autorité du pape comme représentant de Dieu sur Terre et nous ne sommes pas pour le culte des idoles, reliques et autres superstitions ridicules. Je respecte profondément les catholiques traditionnels affilié à l'Eglise romaine: sinon, je ne vous aurai pas étreint mon ami. Mais malheureusement, la tolérance de l'Eglise romaine laisse parfois à désirer."

Il s'assoit sur un fauteuil pour méditer quelques instants puis reprend:
"Mon ambition me porta au pouvoir car les grands Princes Lasombras souhaitaient que j'exerce le pouvoir en europe de l'est. Je suis donc devenu Prince de la petite ville de Serdica. J'en garde de très bons souvenirs. J'ai oeuvré pour la reprendre au turcs Seldjoukides qui souhaitait s'implanter dans cette cité pour miner l'empire Byzantin. Mes exploits militaires m'ont attirés les grâces de tous les caïnites de Bulgarie à l'exception d'un Tzimisce nommé Gabor, qui lui était allié avec les turcs musulmans Seldjoukides. Ce Gabor s'est réfugié à Sofia et il était loin de faire l'unanimité, y compris au sein de son propre clan. C'est donc tout naturellement que je me suis associé avec des caïnites locaux pour le détrôner. J'ai tué sa progéniture et je crois que depuis ce jour il m'en veut fortement. Je me suis laissé dire qu'il s'était réfugié à Constantinople pour ruminer je ne sais quelle vengeance, mais il paraît bien isolé maintenant. A l'époque, j'avoue que les Gangrels et notamment Tibériu, m'ont beaucoup aidés à asseoir mon pouvoir à Sofia."

Joignant ses mains en guise de réflexion, il poursuit son discours:
" En tant que Prince de Sofia, j'ai agit au mieux pour pacifier la cité dans le domaine spirituel car de fortes oppositions existent entre la majorité orthodoxe et les minorités religieuses catholiques, musulmanes et bogomiles. Ces derniers ont été persécutés et j'ai pris leur défense; ce qui a été très mal perçu à l'interne. Je signai là mon arrêt de mort politique à Sofia. Cette Ravnos, que vous avez croisée (Isabella) au cours de la bataille du château Vysherad, semblait ravie lorsque je fus destitué en tant que Prince. Je ne sais pas exactement qui a tiré les ficelles à Sofia, mais en tous cas, après mon départ, la répression sur la communauté Bogomile fut des plus sanglantes. Ne pouvant assister à ce spectacle de décadence barbare, je suis parti pour Prague et le destin m'a fait vous rencontrer pour que vous soyez mon infant. Maintenant, j'exerce le pouvoir dans l'ombre des cités."

" Concernant Desma et Malvina, je vous fais confiance: je sais pertinemment que vous saurez gérer cette situation au mieux avec vos amis."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Jeu 17 Mai - 16:12

« Les grands Princes Lasombras ?! Pourriez-vous me dire qui ils sont ? L'histoire de notre clan m’intéresse au plus haut point.
Vous connaissiez donc déjà Tibériu ? Je suppose qu'il est donc quelqu'un en qui on peut avoir confiance ? »

Iago prend un fauteuil et s’installe face à son mentor :

« Le destin est tout de même joueur, l'infant de Tibériu et le vôtre, faisant partie de la même coterie, alors que tous deux à votre époque avaient travaillé de concert.
Mais les Ravnos ne sont pas un clan nomade ? Quel intérêt avait-elle à vous voir choir ?».
Toujours est il que je ne regrette pas votre venu à Pragues, car sans ça je ne serais peut-être jamais devenu ce que je suis aujourd'hui.

Prenant un ton un peu plus solennel :

«Je vous avais déjà vaguement évoqué le père José, l'homme qui m'a élevé, il faut que vous sachiez qu'il a été nommé Évêque peu de temps après mon ordination, j'avais alors 14 ans et je ne l'ai revu que 3 ans plus tard, le jour de mon départ.
Ce jour-là il faisait peine à voir tant la souffrance et l'accablait, mon père a toujours été un homme au trait fatigué, pendant mon enfance, il gérait sa paroisse le jour et s'occupait de moi une grande partie de la nuit, le plus fervent croyant affirmait que Dieu lui avait accordé le don de ne pas dormir. Mais là c'était différent....
Il m'a demandé de quitter l'Espagne au plus vite, me confiant des richesses accumulées et des documents que je n'ai su déchiffrer. »

Iago garde nerveusement sa croix entre les doigts, il marque une pause et reprend :

« Il était donc Évêque à Madrid, en charge de l'étude de documents dans la cathédrale de Madrid, je ne sais pas ce qu'il a découvert, mais je suis sûr qu'il a été empoisonné, son teint cireux ne trompait pas, de plus il ne m'aurait jamais ordonné de partir aussi loin si un danger ne me guettait pas. Mes soupçons se sont vérifiés quand ma première caravane a été attaqué par des hommes d'armes se faisant maladroitement passer pour des bandits de grand chemin.
Tout ça pour dire que j'ai également des doutes quant au pouvoir papal, je sais que certaines choses sont cachés aux yeux de tous dans la cathédrale de Madrid, et nul doute que j'irais un jour les débusquer. »

Calmé, il se renfonce dans le fauteuil :

« Quant à Desma, je vous remercie de votre confiance, c'est une chose qui compte beaucoup pour moi ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Confidences   Dim 20 Mai - 17:51

"Les grands Princes Lasombras n'ont pas de domaines à proprement parlé, ce ne sont pas des Princes classiques; en revanche, ils forment une coterie, une société au sein de notre clan et ils sont beaucoup plus influents qu'ils ne le laissent entendre. Il ne vaut mieux pas que je vous révèle leurs noms car cela est source de problème plus que d'influence. Leurs domaines d'intervention sont plus basés sur le châtiment que sur la récompense. Heureusement, j'ai été l'une des exceptions qui confirme la règle et j'ai reçu les félicitations d'un des Infants de Lasombra lui même."

Réfléchissant avec intensité, il poursuit son exposé:
" Il faudra faire preuve de prudence dans l'enquête que j'ai promis de mener pour découvrir la vérité au sujet de la tragédie concernant José. Puis je voir les documents que vous ne pouvez déchiffrer? Peut être y parviendrai je? Et cela nous ferait progresser dans cette enquête."

Examinant les documents (si tu les lui confient):
" Oui Tibériu est un homme d'honneur qui s'ignore comme la plupart des Gangrels d'ailleurs. Leurs bestialités n'en constituent pas moins un danger inquiétant, mais leur force de frappe est indispensable pour asseoir le pouvoir d'Amélia à Prague. Il n'aime pas les Tremeres, ni les Tzimisces d'ailleurs... Et qui pourrait les en blâmer. Il existe un contentieux également entre les Ravnos et les Gangrels. Je me demande si Isabella ne m'a pas destitué uniquement pour nuire et affaiblir les Gangrels et leur implantation vers l'est. Enfin tout ceci c'est du passé et il convient de songer à l'avenir maintenant et je vous donnerai un conseil personnel: méfiez vous de la haine et de la soif de vengeance; elles ont tendances à rendre aveugle, même si je comprend vos sentiments et ferai tout pour que vous obteniez réparations et JUSTICE."

Il insiste sur le dernier mot, pour contraster ses propos avec ton précédent discours véhément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Dim 20 Mai - 19:45

Je suis impressionné mon ami, je vous savais homme important, mais les félications d'un infant de Lasombra en personne, doivent être quelques choses de très grande valeurs.

Oui, pardonnez moi, parfois encore la rancoeur me gagne, et je ne devrais pas me laisser déborder ainsi, j'ai bien trop à perdre dans cette vie pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Dim 30 Juin - 18:50

Qu’il est bon de vous revoir mon ami, j’ai tant de chose à vous dire mais si peu de temps…

Je vais essayer de faire au plus vite en vous exposant les grandes lignes des points important nécessitant votre avis, ensuite je pourrais répondre à vos questions.
Tous d’abord je voudrais aborder le sujet de Dame Rizka, ma seconde goule, nous l’avons rencontré dans la ville de ***(j’ai oublié le nom, j’éditerais dès que je saurais), elle était une noble, très pieuse, la ville avait été déserté à cause de la guerre mais malgré ça elle restais seule dans un caveau du cimetière voisin, car des visions d’ordre divine lui indiquaient qu’elle devait faire certaines actions dans la ville. Sa ferveur et son dévouement pour cette mission divine était plaisant à voir, mais je doutais de sa santé mentale dans un premier temps, aussi j’ai mené mon enquête avec les membres de la coterie. L’église concerné bénéficiait de la vrai foi, aussi sa mission semblait de plus en plus plausible, et impossible à vérifier de notre coté, nos goules elles-mêmes ne pouvaient approcher l’édifice.
En dernier recours j’ai prié Saint Thomas pour qu’il m’aide à y voir plus clair afin de ne pas mener cette brebis sur une mauvaise route. Ma journée a été habité de vision me montrant un cimetière, celui attenant à l’église, et donc lié au vision de la jeune femme. J’ai donc accepté de l’aider, ses vision lui dictait d’aider à réhabilité les ossements d’un saint. Mais nous avons été abusé, et la créature enfermé sous l’église sainte a pût se libérer. Je pense que les visions venait de lui mais je n’ai pas de certitude, il y avait trop d’acteur inconnus engagé dans cette situation.

Une chose est sûr l’arrivée des lupins a précipité beaucoup de choses, les actes de Rizka ont ôté la vraie foi de l’église, et quand nous nous y sommes réfugiés elle fût victime d’une attaque lupins, sans mon intervention elle aurait perdu la vie, je ne pouvais pas décemment la laisser mourir après l’avoir accompagné dans l’erreur, c’est une femme pieuse qui a été trompé par une créature mauvaise. Dans la précipitation et avec la désertion du prince locale, votre autorisation de créer une goule me suffisait, bien évidemment les choses ce sont compliqué avec le retour dudit prince, mais étant donné qu’il devait retrouver et protéger Rizka et que ses actions contre les lupins avait provoqué cette pagaille, j’obtins son aval sans grande difficulté après m’être excusé et lui avoir annoncé mon clan et la situation.

Marquant une pause, un léger sourire se dessine sur le visage du prêtre.

Vous vous demandez surement qui est Rizka pour qu’un prince Tzimices frôle la disgrâce en perdant la trace d’une humaine, et bien elle n’est pas moins que la cousine du roi de Hongrie. Bien évidement je vous laisse imaginer ma surprise à cette découverte. Les choses aurait pût être bien plus difficile mais grâce à Desma nous avons pût gérer assez convenablement la transition de Dame Rizka, je lui ai laissé du temps pour se faire à sa nouvelle vie, il nous en faudra surement encore beaucoup, mais je reste persuadé d’avoir fais le bon choix, néanmoins cette aventure me laisseras toujours un léger gout amer en bouche, j’ai été facilement abusé dans ma foi, et ça aurait pût couter la vie d’une fervente croyante. Aussi pour faire pénitence j’ai entrepris certaines recherches, ce qui m’amène sur le second point…

Le père Iago s’interrompt un instant, puis il reprend son laïus :

Au cours de nos voyages nous avions rencontré un étrange couple, Lucita et Anatole, deux caïnites qui recherchaient des écrits bibliques dans un lieu désert, nous les avons assistés dans l’exploration, et en échange de l’original du texte j’ai accepté de leur livrer une traduction intégrale. A ce moment je n’avais pas vu le parchemin crypté, caché dans la couverture je ne sais quel valeur lui accordé mais il y a des points étranges que je vous exposerais plus en détail bientôt.

Sur le même thème, je voudrais vous évoquer une autre rencontre assez atypique, à Ozd un petit village nous avons fais la rencontre de Elizabeth la Sainte, une jeune femme habité par la vrai foi, chose surprenante elle ne s’est pas offusquée en nous voyant, le premier jour de notre arrivée là bas elle s’est jeté à mes pieds, la ville n’avait pas de prêtre depuis un long moment, et la famine grondait aux alentours. A ses yeux mon arrivée était une intervention divine.  Cette femme disposait de dons particulier, et surtout d’une influence considérable sur les gens de la ville, avec son concours et celui des femmes de Ozd nous avons pût endiguer la famine alentours, du moins temporairement.

Un sourire se trace de nouveau sur le visage du jeune Caïnite :

Au cours de notre séjours nous avons pût voir la puissance des Tzimices, ils ont corrompus la terre, menant les gens résidant dans le village a un profond spleen.  Mais je leurs ai montré la puissance de dieu, j’ai fais bâtir une gigantesque croix autour de laquelle les villageois venait prier chaque soir avec moi. Les effets néfastes se sont rapidement estompés.
Notre mission là-bas était de protéger le barrage et la mine de fer, nous avons pût faire les deux en « simulant » ma mort, mes compagnons m’ont jeté dans l’eau et avec les capacités propres à notre clan j’ai pu retenir en toute discrétion le barrage, le temps que les ouvriers le consolide et le sauve. Néanmoins j’ai failli périr pour la cause, je tiens ma présence ici à l’intervention d’un compagnon Cappadocien qui m’a sortis de torpeur. Cependant la mission était réussie, et la ville sauve. Ceci dit mon « sacrifice » a eu des effets surprenant. Portée par Elizabeth la sainte et convaincue par la tristesse de mes compagnons qui ignoraient alors si j’étais encore en vie, la foi des habitants de Ozd s’est reporté sur ma tunique. Et il est inutile de vous préciser qu’il est maintenant impossible pour moi de la porter.  Aujourd’hui elle doit encore rayonner dans l’église d’Ozd, empêchant tout caïnites de rentrer dans la bâtisse.
Je tenais à invoquer avec vous ces deux épisodes de notre voyage car ils mettent en avant certaines question que je me pose, quel est notre place dans la religion ? La vraie foi sert à protéger les mortels en nous révélant comme créature hostile pour eux, mais visiblement certains d’entre eux transcendent ce ressentis et il est possible de travailler ensemble. Si Elizabeth la sainte m’avais ressentis comme une menace les choses auraient été bien plus compliqué et je n’aurais sans doute pas pût l’aider à s’émanciper du joug de son maris, et ce pour le bien de centaine de personne mourant de faim.
 
Iago marque de nouveau une pause, et son regard se perd dans le vide

Autre fait intéressant, il y a quelques jours, en me penchant sur le cadeau que Dame Devarona m’a offert avant que je parte de Prague, un pendentif possédant visiblement une once de magie, j’ai pût voir son visage l’espace d’un instant. Ainsi je savais la tristesse qui l’habitait, pendant les jours qui ont suivis je recherchais une solution pour en savoir plus dans un premier temps, et lui venir en aide dans un second temps, car là est mon rôle.
Et comme une divine réponse, nous avons croisé la route de ce fantôme, reliquat de cette femme horrible qui avais sacrifié sa famille pour le pouvoir, et donc par extension Vladimir à trouver cet étrange objet qui m’a permis d’assurer mon devoir auprès de ma tendre amie. Même en timorant mon esprit, j’ai du mal à ne pas y voir un signe divin, les coïncidences sont multiples et s’accordent, et si c’était le cas ça me prouverais que je suis sur la bonne route, soit dans mes actions, soit dans mes recherches.  

Reprenant ses esprits, Iago se replace sur sa chaise, et regarde son sir avec respect.

Je vous ai suffisamment assommé avec mes récits, j’en aurais bien d’autres mais le temps compte, et vous aurez sans aucun doutes des questions, mais avant cela et pour finir mon laïus j’ai  une question qui me taraude : Cet étrange pendentif me permet de rallier le monde des ombres, vous êtes un éminent membres du clan des ombres, et par extension j’en déduis que vous avez probablement des informations à ce sujet, des informations que seuls les Lasombras doivent entendre, et maintenant que nous sommes seuls...

Iago termine sa phrase avec un sourire complice à l’attention de son mentor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Retrouvailles   Lun 1 Juil - 19:13

"Ah mon ami, comme il est bon de vous entendre à nouveau. Vos aventures me donnent du baume au coeur et ne fait que confirmer la justesse de ma décision concernant votre étreinte."

Puis réfléchissant à tout ce que tu viens de lui dire, il te répond plus calmement:
" Pour Dame Rizka, rencontrée à DEBRECEN, vous avez eu entièrement raison de l'étreindre. La laisser mourir aurait été un véritable gâchis inacceptable. Bien sur vous avez été probablement abusé dans cette histoire mais sachez que le malin est extrêmement rusé et ses maléfices sont difficiles à déjouer. Ne sous-estimez jamais la puissance du diable. Et puisque nous en sommes à parler de religion, vous n'êtes pas sans savoir que je suis orthodoxe contrairement à vous qui êtes catholique. Cependant notre foi est en tout point similaire pour l'un comme pour l'autre; seul l'autorité du pape n'est pas reconnu par moi et mes pairs tandis que vous lui accordé le statut de représentant divin sur terre... En tant que Lasombra, nous sommes proche de Dieu, bien plus que n'importe quel autre clan, et cette foi que nous suscitons et transmettons devient pure lorsqu'elle est portée par les hommes. C'est à ce moment précis que notre rôle doit s'effacer et nous devons rester en retrait car nous sommes des créatures de la nuit Iago et nous devons RESTER DANS L'OMBRE. Jamais nous ne pourrons marcher sur les traces des vrais hommes de foi car ils sont bénis de Dieu tandis que nous, caïnites, sommes maudits par lui à mon grand désespoir.
Certains nous reprochent nos sombres manigances envers l'Eglise, mais sans nous, la foi n'aurait put être instituer avec force et conviction. Ce que je dis est tellement vrai que désormais, le pouvoir tend les bras à l'Eglise qui n'a plus qu'à tendre la main pour le saisir.
Concernant Sainte Elisabeth, je privilégierai la thèse suivante: sa sainteté est tellement exceptionnelle, qu'elle vous a pardonné votre condition et elle n'a vu que le bien qui sommeillait en vous. N'est-ce pas d'ailleurs la caractéristique première de tout saint ou martyre?
Votre tunique est devenue sainte car vous avez révélée tout le bien que les gens d'OZD portaient en eux et j'en suis fier pour vous."

Basilio se lève et regarde alors par la fenêtre de ses appartements privés. La lune éclaire Prague qui s'endort paisiblement dans le froid automnale, tandis qu'une fine pluie tombe sur la cité. D'un air grave, il change de sujet et son ton devient plus grave et plus solennel aussi:
" Il était nécessaire de conserver le médaillon des ombres Iago. Comprenez moi bien que de toute façon je vous aurai interdit de le céder à qui que ce soit. Ce genre d'objet est bien trop important pour notre clan et il n'est pas question de le laisser entre de mauvaises mains. De surcroît, la puissance de celui ci doit être révélée à nos anciens. Lorsque toutes vos obligations cesseront et que vous serez revenus de terre sainte vous et vos compagnons, vous m'accompagnerez en Sicile au château des ombres et je vous présenterai au Seigneur Montano. J'aurai besoin de m'entretenir avec lui. Et après mon récit, il voudra surement vous rencontrer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaueko
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 22/03/2011

MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   Mar 2 Juil - 21:39

Je n’aspire pas à marcher sur les traces des porteur de foi véritable, en vérité je pense que cette foi permet de les protéger des intrigues de notre monde, je crois que c’est ainsi que Dieu les protège : en les écartant de notre échiquier. Mais sur le fond je partage votre point de vue, à la différence près que je serais moins pessimiste concernant notre malédiction.

Pardonnez mon franc parler, mais j’ai toujours du mal à considérer notre condition comme une pleine malédiction, elle a des inconvénients certains, mais en contrepartie nous pouvons faire de grande chose. Il y a tant d’acte que je n’aurais jamais pu faire en restant humain. Mais mon jeune âge en tant qu’humain et en tant que caïnites fausse peut être mon jugement, nous verrons d’ici une poignée d’année si mon opinion a changé.

Vous mentionnez de sombre manigance envers l’église de la part de nos pairs, puis je savoir de quels genres ? Ma question n’est évidement pas innocente, dans l’ouvrage que recherchait Lucita et Anatole, se trouvais un parchemin crypté, celui-ci soulève certaines question au sujet de l’église, notamment la mise à l’écart de certain évangile au profit d’autre, mais met également en parallèle les paroles d’amour de Jésus Christ et les des passages de Sophonie qui prône la consumation de pays, ou encore la place des femmes dans l’église. De quel coté de la discorde se situe les Lasombras ? Du moins si nous sommes impliqués… Quoi qu’il en soit la prochaine fois que nous nous verrons je tâcherais de vous apporter ces textes il sera plus facile pour vous de me donner votre avis. Il compte beaucoup pour moi.

Concernant le médaillon, pour dire vrai il aurait été difficile pour moi de l’abandonner, ne serait ce que par la symbolique, mais la décision imputait également mes compagnons, je ne pouvais pas leur forcer la main, pas après ce que nous avons vécus… Mais la sagesse parle et au vu de votre avis, et ceux des autres Sir présent ce soir, je pense que la balance pencheras de notre coté.

J’ose espérer que nos obligations cesseront bientôt car maintenant que l’on sait qu’il y a eu plusieurs créatures invoqué, nous ne pouvons plus perdre de temps, les informations que nous trouverons à Jérusalem deviennent cruciales. L’hiver arrivant, nous devrions être libérer, il n’aurait pas d’intérêt à nous garder durant toute la trêve. Une fois de retour je vous accompagnerais avec plaisir en Sicile. Quant à rencontrer le seigneur Montano, j’ignore qui il est mais j’imagine qu’il doit être très important, ça seras donc un honneur pour moi.

Il y a deux autres points que je voulais voir avec vous, deux points assez importants également.

Le premier concerne une femme étrange qui nous a contactés, la comtesse Danika Ruthven, Tzimices par son clan, et membre de la secte des secrets, un groupe ésotérique qui recherche certaine vérité, suite à un incident, elle requiert de façon plus ou moins forcé une entraide entre sa secte et notre coterie, basée sur un échange de connaissance, apparemment ils disposeraient d’une assez vaste bibliothèque d’ouvrage. Connaitriez-vous cette secte par hasard ? Que nous sachions a quoi nous attendre.

Le second point concerne un départ prochain à Belgrade, pour aider un prince nouvellement nommé à assurer son poste, il est membre de la cours des cendres et un homme qu’il est bon de connaitre. Il est Tzimices, comme son prédécesseur, mais n’avais pas de lien particulier avec lui et leur point de vue semblait assez divergeant, autant dire que son accession aux pouvoirs risque d’être houleuse, par le plus grand des hasards connaitriez vous la situation caïnites à Belgrade ? Des anciens qui seraient encore en place par exemple ?

Pour finir et avant que je me retire pour aller rendre visite aux autres personnes qui requiert ma présence, je voudrais vous parler un peu plus d’Alessandro Marrath , un prince Lasombras que j’ai rencontré lors de nos récente négociation, j’ai eu la chance d’échanger avec lui au cours d’une nuit, il m’a enseigné l’art des échecs, et semblait être un homme emplis de sagesse, malheureusement il n’est plus des nôtres, mais j’ai nouer contact avec ses infants, et tout particulièrement avec son héritier qui a dû le remplacer au pied levée et sur la fin des négociations, d’aventure quand tout cela seras finis, et si le cœur vous en dit nous pourrons aller leurs rendre visite vous et moi. Ils semblent accorder une importance particulière à la relation Sir-Infant, et je serais sincèrement honoré de lui rendre visite à vos coté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-gaueko.forumgratuit.org
Papyrus
test


Messages : 427
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 46

MessageSujet: Connaissances   Jeu 4 Juil - 18:38

Basilio t'écoute patiemment et répond à tes questions ou à tes remarques:
" Oui, les Lasombras jouent à manipuler l'église catholique. Certains sont de bonne foi et leurs intentions sont relativement nobles tandis que d'autres ne le font que pour le pouvoir que cela peut leur procurer. Je sais aussi que récemment, les Lasombras se scindent en deux branches opposées (deux courants de pensées). La première branche prône la domination totale de l'église sur la société afin d'acquérir encore plus de pouvoir sur les mortels et leurs institutions laïques; tandis que l'autre branche cherche à rester dans l'ombre pour laisser les humains agirent par eux mêmes.
Bien évidemment, la première faction prône l'instauration du pouvoir ecclésiastique sur l'ensemble de la société en prêchant ouvertement les croisades envers les religions opposées. Il va s'en dire qu'ils veulent éradiquer toute traces de présence musulmane en Espagne et en terres sainte.
La seconde branche est majoritaire dans le clan et le seigneur Montano en est son principal représentant car je crois qu'il déteste le fanatisme. Il accepte donc les Assamites en Espagne et il a été particulièrement mécontent de la croisade lancée par le pape Urbain II. Il cherche les responsables caïnites de cet acte mais pour l'instant ses recherches n'ont rien données. Il semblerait que les conspirateurs soient particulièrement puissants et discrets. Ces derniers doivent également disposer d'alliés secrets influents.

Au vu de la situation par rapport aux créatures sorties de Barmakin, j'ai envoyé une missive au Seigneur Jurgen lui demandant de mettre fin aux obligations (vous concernant) de rester à son service pour que vous puissiez vous occuper de cette affaire qui ne doit pas être négligée. J'y ai mis les formes et j'espère qu'il n'en prendra pas ombrage. En même temps, vu tout ce que vous avez fait pour lui, je pense qu'il vous doit bien cela...

La comtesse Danika Ruthven est une ancienne Tzimisce qui semblait blasé de la non vie, jusqu'à ce qu'elle fonde cette secte appelée l'Inconnu. Depuis, elle a trouvé un sens à sa non-vie et je sais qu'elle recrute activement. Beaucoup pense qu'elle n'est pas sincère et qu'elle fait cela pour contrer une menace sur ses terres. Mais cela fait 200 ans que cette congrégation perdure et je crois qu'il faut voir autre chose derrière tous ces ragots. J'avoue que je suis curieux de connaitre dans le détail ce qu'elle vous proposera.

Pour Belgrade, c'est une ville que je connais mal. J'ai appris cependant qu'une Lasombras y réside depuis fort longtemps, mais je ne connais pas son nom et encore moins sa personnalité.

Alexandro Marath était un grand homme, j'espère que Dieu lui aura pardonné ses péchés et qu'il est au paradis maintenant. Mais la visite dans les terres de l'est pour me rendre dans le domaine nouvellement acquis par son premier infant ne m'enchante guère.
Comprenez qu'en ce moment avec les ravages de la guerre et les dangers qui lui sont inhérents, j'hésite fortement à me rendre en ces lieux. De surcroît, ma présence à Brasov pourrait être interpréter comme une volonté de ma part de conquérir le pouvoir en ces terres. N'oubliez pas que les infants d'Alexandro sont jeunes par rapport à moi et venir les voir sans y être invité est souvent jugé, à juste titre, comme une volonté d'accaparer un domaine en tant que Prince. Surtout que je ne possède plus ce titre depuis peu...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Iago] Discussion avec Basilio   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Iago] Discussion avec Basilio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre :: Iago-
Sauter vers: